Avoir une maison secondaire représente un investissement important qui doit être protégé. En souscrivant une assurance habitation appropriée, vous pouvez couvrir votre résidence contre les dommages causés par le feu, le vent et d’autres catastrophes naturelles. Voici ce que vous devez savoir pour souscrire à ce type d’assurance habitation.

Que représente l’assurance des résidences secondaires ?

Vous aurez certainement besoin d’une assurance de résidence secondaire si vous voulez acheter une deuxième demeure ou une maison de vacances. Il s’agit d’une forme d’assurance habitation qui protège une maison dont vous êtes propriétaire, mais que vous n’habitez pas à temps plein. Comme les maisons de vacances ne sont pas occupées en permanence, les compagnies d’assurance considèrent qu’elles présentent un risque plus élevé.

Dans le cas d’une maison en bord de mer, par exemple, le risque de vol ou de vandalisme peut être plus élevé si vous et vos voisins ne faites que des visites régulières. De même, un dégât des eaux peut mettre plus de temps à se manifester dans une résidence secondaire inoccupée. Ce qui augmente les chances par rapport au versement d’une indemnité de dommages subis par la compagnie d’assurance.

Qu’est-ce qui est couvert par l’assurance des résidences secondaires ?

Étant donné que la maison n’est pas occupée en permanence, l’assurance des résidences de vacances diffère de l’assurance habitation standard. Votre compagnie d’assurance peut structurer votre police en fonction de dangers désignés uniquement, plutôt que de couvrir tout ce qu’une police d’assurance habitation normale pourrait couvrir. Cela signifie que l’assurance de votre résidence secondaire couvrira un certain groupe d’événements, comme les dommages causés par : le feu et la fumée, la foudre, les explosions et le vol.

La couverture de la responsabilité civile, qui couvrirait toute blessure personnelle subie dans les locaux, pourrait également être incluse. En outre, une garantie de paiement des frais médicaux serait incluse dans l’assurance pour payer les dépenses médicales d’une personne blessée.

Quoi qu’il en soit, si vous avez actuellement une police d’assurance de propriétaire pour votre habitation permanente, votre assureur peut être disposé à étendre ces couvertures à une résidence secondaire ou de vacances.

Quelle est la meilleure façon d’assurer votre résidence secondaire ?

Comment bien assurer sa maison secondaire

Deux options s’offrent à vous pour assurer votre résidence secondaire de manière adéquate.

La solution la plus simple et la plus rapide consiste à demander une extension de votre assurance multirisque habitation sur les garanties de votre seconde propriété. Il suffit d’appeler votre assureur et de demander que les garanties de votre contrat soient modifiées de votre maison principale à votre résidence secondaire. En raison des spécificités supplémentaires de la résidence secondaire, ce choix présente l’inconvénient d’augmenter le tarif de l’assurance multirisque habitation.

Une autre option, et la plus rentable, consiste à examiner les nombreuses formules d’assurance habitation pour les résidences secondaires disponibles sur le marché. Pour vous éviter de perdre du temps, il est préférable de recourir à un comparateur d’assurances habitation qui vous permettra de trouver en quelques clics de multiples devis d’assurances pour résidences secondaires sur internet.

À combien s’élève le coût de l’assurance d’une résidence secondaire ?

Selon le type de couverture que vous choisissez, l’assurance d’une maison de vacances peut être plus chère que l’assurance d’une maison ordinaire. Divers facteurs influencent le coût de vos primes d’assurance habitation, dont les suivants :

•                    L’emplacement

Les résidences secondaires ou les maisons de vacances situées dans des endroits sujets aux inondations, aux tempêtes ou à d’autres catastrophes naturelles peuvent avoir des primes d’assurance plus élevées. Une maison située dans une zone sujette aux tremblements de terre, aux feux de forêt ou aux coulées de boue peut également être plus chère à assurer.

•                    L’état et l’âge

Outre l’emplacement, les compagnies d’assurance tiennent compte de l’âge et de l’état général de la maison lorsqu’elles déterminent les primes. Il sera normalement plus coûteux d’assurer une maison ancienne qui a été négligée en termes de maintenance ou d’entretien que d’assurer une maison plus récente ou bien entretenue.

•                    Le type de propriété

En matière d’assurance de maison de vacances, le type de maison que vous possédez peut faire une différence. Un modeste chalet de montagne peut être moins cher à assurer qu’une maison côtière à trois étages. Les caractéristiques de la maison peuvent aussi faire la différence. Par exemple, le fait d’avoir une piscine sur la propriété peut entraîner des primes plus élevées, car les piscines représentent un plus grand risque pour les assureurs.